Les quatorze entraves au dialogue (voir le manuel Réflexions p.160 à 164)

1. Généralisation abusive : Procédé qui consiste à poser une conclusion générale trop rapidement, c’est-à-dire sans avoir suffisamment de preuves.
  • Un homme est mort dans un accident d’automobile alors qu’il portait sa ceinture de sécurité : je conclus que la ceinture de sécurité n’est pas utile à partir de cette simple situation

2. Attaque personnelle : Procédé qui consiste à attaquer une personne plutôt que ce qu’elle dit.
  • Cynthia s’habille mal. Elle ne peut pas nous faire un exposé sur la mode.

3. Appel au clan : Procédé qui consiste à utiliser l’opinion de ses amis en tant qu’argument.
  • « Cette équipe de hockey est nulle, tous mes amis le disent. »

4. Appel à la popularité : Procédé qui consiste à utiliser l’opinion de la majorité en tant qu’argument.
  • Tout le monde s’entend pour dire que la vérité sort de la bouche des enfants. Ainsi, les enfants ont toujours raison.

5. Appel au préjugé : Procédé qui consiste à utiliser une opinion préconçue (favorable ou défavorable) en tant qu’argument.
  • Cette classe a beaucoup d’élèves qui sont asiatiques. Elle aura donc de bons résultats étant donné que tous les Asiatiques sont de bons élèves.

6. Appel au stéréotype : Procédé qui consiste à utiliser une image figée en tant qu’argument, c’est-à-dire sans tenir compte des différences de chacun.
  • « Évidemment qu’Alexandra n’est pas bonne en mathématique, elle est blonde : les blondes ne sont pas intelligentes. »
7. Argument d’autorité : Procédé qui consiste à utiliser une personne en position d’autorité, mais qui ne connait pas nécessairement le sujet.
  • « Si je mange mes croûtes de pain, je vais devenir plus fort. C’est vrai! Ma mère me le dit tous les matins. »

8. Double faute : Procédé qui consiste à justifier un comportement en donnant comme raison que d’autres personnes font la même chose.
  • « J’ai peut-être triché, mais Louis l’a fait aussi. » (Alors, ce n’est pas un mauvais comportement.)

9. Caricature : Procédé qui consiste à déformer ce que quelqu’un d’autre dit en simplifiant ou en exagérant ses propos.
  • - Les automobiles produisent beaucoup de gaz néfastes pour l’environnement.
  • - À t’écouter parler, on devrait tous se promener à dos d’âne

10. Faux dilemme : Procédé qui consiste à ne présenter que deux options comme solution à un problème.
  • Le personnel enseignant discute du code vestimentaire permis dans leur école. Un enseignant s’oppose au port des jupes : « ou bien on interdit le port des minijupes, ou bien les filles ne peuvent porter aucune robe à l’école ».

11. Fausse causalité : Procédé qui consiste à utiliser un lien douteux de cause à effet.
  • « J’ai une carie sur une de mes molaires alors que je me brosse les dents tous les jours avant de me coucher. Je ne me brosserai plus les dents, ça ne sert à rien. »

12. Fausse analogie : Procédé qui consiste à poser une conclusion en comparant deux choses qui ne se ressemblent pas.
  • On augmente le coût d’un repas de la cafétéria à 20$ en se basant sur le prix d’un repas d’un restaurant situé près de l’école.
13. Pente fatale : Procédé qui consiste à exagérer les conséquences d’un comportement.
  • - Je suis fatigué ce soir, je n’ai pas le goût de faire mes devoirs.
  • - Si tu ne fais pas tes devoirs, tu vas échouer ton examen, ta moyenne va baisser et tu ne pourras pas aller à l’université.

14. Complot : Procédé qui consiste à poser une conclusion dans laquelle un individu ou un groupe qui tire avantage d’une situation est à l’origine de cette situation.
  • Ce sont les compagnies d’antivirus qui mettent les virus sur Internet.

Exercice formatif à propos des entraves au dialogue (utiliser les définitions ci-dessus ainsi que votre document jaune à cet effet)

vérifier vos réponses

Énoncés
Procédés susceptibles
d’entraver le dialogue
Dans mon école, tous les enseignants croient qu’il sera possible d’adopter une posture neutre. Donc moi, je tenterai de ne pas prendre partie dans les discussions.
a)
Une femme voilée musulmane ne peut pas être une vraie féministe.
b)
On devrait sortir la religion de l’école car il n’y a plus personne qui va à l’église.
c)
Tout le monde s’accorde pour dire que la religion est une affaire de famille. Donc, la culture religieuse n’a pas sa place dans la classe.
d)
On n’est pas prêt à implanter le programme ÉCR dans nos classes. D’ailleurs, Mario Dumont demande un moratoire.
e)
Tu n’as pas de formation en théologie. Tu ne peux donc pas bien enseigner Éthique et CR.
f)
Vu que la tâche des enseignants du secondaire est moins lourde que celle du primaire, la responsabilité d’enseigner ce programme devrait leur être réservée. Eux ils sont des spécialistes, pas nous.
g)


Entraves dans le débat des chefs (sur Youtube)

Les types de jugement (voir le manuel Réflexions p.158-159)

1. Jugement de préférence : Proposition personnelle par rapport à des goûts.
  • « Je préfère le jus d’orange au jus de pomme. »

2. Jugement de prescription : Affirmation qui énonce la nécessité de poser un acte, de modifier une situation ou de résoudre un problème.
  • « Tu ne tueras pas. »

3. Jugement de réalité : Proposition qui établit un constat à propos d’un fait observable, d’un évènement ou d’un témoignage.
  • « La Bible est le livre saint des chrétiens. »

4. Jugement de valeur : Proposition qui privilégie une valeur (quelquefois par rapport à une autre).
  • « Ce qui importe dans la vie, c’est de s’occuper de sa famille. »


Exercice formatif à propos des types de jugement (utiliser les définitions ci-dessus ainsi que votre document jaune à cet effet)

vérifier vos réponses

Énoncés
Types de jugements
La religion n’a pas sa place à l’école.
a)
Je préfère enseigner le français ou les maths que d’animer des discussions en éthique et culture religieuse.
b)
Il ne faut pas donner son opinion personnelle sur les différentes religions.
c)
Notre société est de plus en plus pluraliste.
d)